Séminaire virtuel Eat & Think - Marketing social

"L’apport du marketing social à la santé publique : l’exemple de la prévention des comportements alcooliques et tabagiques"

Intervention de Karine Gallopel-Morvan, Professeure des Universités (marketing social) à l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP) et professeure honoraire à l’Université de Stirling (Ecosse), en délégation CNRS au CREM UMR CNRS 6211 jusqu’en juillet 2020.

Karine Gallopel-Morvan partagera ses recherches menées en marketing social dans le contexte du tabac et de l’alcool à l’EHESP et échangera sur les moyens qui pourraient être déployés pour augmenter l’acceptabilité de cette discipline dans le secteur de la santé à travers sa présentation intitulée:

"L’apport du marketing social à la santé publique : l’exemple de la prévention des comportements alcooliques et tabagiques"


Résumé:

Le secteur de la santé, comme beaucoup de secteurs dynamiques et en évolution constante, connaît de nombreuses turbulences (concurrence, émancipation des patients – acteurs, révolutions technologiques, nouvelles modalités de financement des établissements de santé, évaluation des programmes de prévention, etc.).

Ces différents facteurs tendent à accroitre l’intérêt des acteurs pour le marketing social, même si cette idée est encore nouvelle et suscite des débats en France. Ainsi comme le précise François Bourdillon, Directeur de l’agence nationale Santé publique France entre 2016 et 2019 : « notre pays franchit une étape, celle de l’intégration pleine et entière du marketing social dans les outils de la santé publique. Longtemps ce terme n’était pas admis dans ce milieu […]. Pourtant, le marketing est un outil puissant pour favoriser l’adoption d’habitudes de vie et des environnements favorables à la santé ».

Si le marketing social prend ses marques, en particulier dans le domaine de la prévention, des freins existent encore, et notre discipline a longtemps été écartée de l’univers de la santé dans une confrontation idéologique entre le mercantile et l’altruisme, la vente et le service public, le marketing restant l’apanage des industries pharmaceutiques, ou des cliniques dites privées lucratives.

La réunion sera accessible via un lien Zoom envoyé par mail.